Sa composition


Les secrets de sa préparation
> Ses Composants
> Procédés de fabrication
L'art de sa dégustation
> Le Materiel
> Méthode et Patience


SA COMPOSITION


Les Secrets de sa préparation

> Ses Composants

Voici chacune des matières premières employées dans la fabrication de l'Absinthe tout en sachant que se sont les ingrédients principaux.
En effet l'ajout d'une plante ou la modification de ses proportions permet de changer son goût.
C'est pourquoi nous avons assisté à l'émergence de nombreuses marques d'Absinthe situées à Pontarlier.

L'absinthe :

Appelée aussi " armoise amère ", elle croît à peu près dans tous les pays. Les terrains secs, arides, rocailleux, les lieux élevés, montagneux et froids, sont les endroits où on la rencontre ordinairement.
Plante herbacée et vivace, l'absinthe possède une tige assez forte, dressée, dure, rameuse, cannelée, d'un gris cendré, remplie d'une moelle blanche, atteignant 70 à 80 centimètres et même un mètre de hauteur.
(On a récolté, dans la propriété de la Maison Pernod à Pontarlier, de la grande absinthe, mesurant 1m80 de hauteur.)

L'odeur de l'absinthe est très forte et ne se perd pas par la dessiccation, surtout lorsque cette dernière a été faite avec soin; sa saveur est excessivement amère et pénétrante.
Les vertus toniques, stimulantes, vermifuges et diurétiques de l'absinthe sont connues depuis très longtemps et l'ont rendue d'un usage très grand dans la médecine et dans l'art vétérinaire. Elle peut être classée comme une de nos plantes indigènes les plus précieuses, et capable dans bien des cas de remplacer le quinquina.

Pour compléter ces renseignements, ajoutons que la grande et la petite absinthe constituent les variétés les plus ordinairement cultivées.
La grande absinthe se sème au printemps tandis que la petite absinthe se multiplie par boutures, la graine n'arrivant pas à maturité dans nos climats. On plante ces boutures en automne dans une terre bien ameublie et labourée. On récolte les feuilles et les tiges au mois de juillet un peu avant la pleine floraison.

On employait autrefois l'absinthe cultivée dans les montagnes du Jura Suisse; la consommation de cette plante dans les usines est telle que la culture s'en est considérablement développée dans les environs immédiats de Pontarlier où elle constitue une source importante de revenus pour les cultivateurs. La maison est donc assurée, malgré l'énorme développement de sa fabrication, de pouvoir toujours se procurer des herbes d'absinthe de premier choix.

La Melisse :

On connaît les remarquables propriétés anti-nerveuses de cette plante qui est employée avec succès contre la migraine, les langueurs et les débilités de l'estomac, les spasmes et les convulsions.

Le Fenouil :

La culture du fenouil est très répandue en Italie et dans le Midi de la France; le fenouil du Gard jouit d'une grande réputation; c'est celui qui est le plus employé dans les usines de la région de Pontarlier.
Cette graine est une des quatre grandes semences chaudes; elle est très digestive et combat les fièvres putrides; elle possède aussi la propriété de fortifier l'estomac et d'aider puissamment à la digestion.

L'Anis :

La graine d'anis d'un usage important dans la distillerie, la parfumerie, la confiserie et la pharmacie, est en général douée des mêmes qualités que le fenouil. Les meilleures provenances d'anis sont celles du Tarn et de l'Andalousie; c'est dans ces contrées que s'approvisionnait la région de Pontarlier.

L'Hysope :


Cette plante très commune pousse spontanément dans le Midi de la France. On la cultive avec succès dans le Nord. Elle est aussi très employée en médecine, spécialement comme expectorant dans les affections pulmonaires.

[ Retour en Haut ]




 63468 visiteur(s) | Arthemisia.free.fr - v.2.0.1 - Mise à Jour 08/11/2004